agreste


agreste

agreste [ agrɛst ] adj.
• v. 1220; lat. agrestis
Vx ou littér. Champêtre, rustique. La vie agreste.

agreste adjectif (latin agrestis, de ager, champ) Qui appartient à la campagne, qui est d'une simplicité rustique : Mœurs agrestes.agreste (synonymes) adjectif (latin agrestis, de ager, champ) Qui appartient à la campagne, qui est d'une simplicité rustique
Synonymes :
- champêtre
Contraires :
agreste nom masculin (de agreste) Nom usuel d'un papillon satyre brun des rochers calcaires.

agreste
adj. Litt. Champêtre, rustique. Des plantes agrestes.

⇒AGRESTE, adj. et subst. masc.
A.— Emploi adj.
1. Vx, techn. Propre aux terres incultes, ou aux campagnes à culture primitive.
a) [En parlant d'êtres vivants, de fruits, d'obj., etc., de dimension gén. modeste]
ARBORIC., BOT. Qui croît sans être cultivé. Fruit agreste (Ac. 1798); plante agreste (Ac. 1835-1878) :
1. Semblable au diamant qui, dans son premier état de caillou opaque et brut, ne peut émettre sa lumière, et ne brille qu'après avoir été façonné, taillé, poli, ce n'est qu'à l'époque de sa civilisation que l'homme a mérité ce nom, qu'il a connu la crainte et l'espérance, qu'il a pu élever ses regards vers le ciel, embellir la terre, faire rapporter, par le moyen de la greffe, au sauvageon des forêts, des fruits délicieux, aux plantes agrestes, les grains dont nous faisons notre nourriture; ...
J. DE CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York, t. 2, 1801, p. 225.
2. ... une multitude de fruits agrestes dans ces arbres et dans leurs diverses espèces, pour captiver les animaux domestiques par des bienfaits qui ne lui coûtent rien; ...
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 70.
ENTOMOL. [En parlant d'oiseaux, d'insectes, etc.] ,,Épithète qu'on donne, comme nom spécifique, à plusieurs insectes (...) qui habitent les terrains non cultivés.`` (BESCH. 1845) :
3. Un monde infini d'insectes, de papillons, d'oiseaux agrestes, s'agitait, se multipliait à ce soleil de juin dans une expansion inouïe.
E. FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 51.
b) MYTH. [En parlant des petites divinités de la campagne] :
4. Je mêlerais à la fête les divinités agrestes, je convoquerais les Dryades et les Néréides.
V. HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 617.
5. Peut-être aperçoit-on déjà pourquoi la nature n'est réellement belle que dans des circonstances favorables, pour un esprit vigoureux, et par l'effet d'un progrès et d'une diffusion des connaissances qui fixent l'esprit au moins par préjugé et chassent les dieux agrestes.
ALAIN, Système des beaux-arts, 1920, p. 32.
2. [En parlant de la nature ou de phénomènes de la nature] Qui a gardé son aspect primitif ou peu cultivé. Site, lieu agreste (Ac. 1798, Ac. t. 1 1932) :
6. Ici la nature est simple, agreste, mais touchante encore dans cette simplicité un peu sauvage :et pour moi, c'est ainsi que je l'aime surtout. Moins elle rappelle l'homme, plus elle me plaît.
LAMENNAIS, Lettres inédites... à la baronne Cottu, 1829, p. 208.
7. — Ah! (...), puissé-je devenir aussi un paysan! Puissé-je, un jour, comme vous à Lusance, respirer d'agrestes senteurs, sous un toit perdu dans le feuillage, ...
A. FRANCE, Le Crime de Sylvestre Bonnard, 1881, p. 484.
8. Nuls bruits que ceux de la nature agreste. On entendait quelques sonnailles, ballottées au cou de bêtes à la pâture, et les cris monotones des bouviers qui poussaient leur attelage en labourant pour les pommes de terre, ...
J. DE PESQUIDOUX, Le Livre de raison, t. 3, 1932, p. 245.
3. Au fig. [En parlant de pers., d'usages ou de comportements hum.]
a) D'une simplicité rustique. Humeur agreste, mœurs agrestes (Ac. 1835-1932). Anton. cultivé, poli :
9. Il est enfin une multitude de peuplades, peu ou point civilisées, que les histoires de voyages nous font plus ou moins connaître. Le spectacle de ces mœurs agrestes a aussi son agrément et son utilité.
P.-A.-F. DE LACLOS, De l'Éducation des femmes, 1803, p. 480.
10. ... Mérange n'est rien moins que ce qu'il paraît; sous ces dehors agrestes, sous ces perfides apparences d'un bourru bienfaisant, il cache une âme basse, un cœur sec et un esprit rusé : c'est un Tartufe de franchise.
V. DE JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 1, 1811, p. 37.
11. Lorsque l'automne a mûri les vergers, on voit des hommes agrestes montés sur l'arbre cher à la Neustrie, abattre avec de longues perches la pomme vermeille...
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 150.
12. Littré, malgré tout son mérite et sa science, est un esprit roide et rude, un peu agreste, tout d'une pièce.
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Les Cahiers, 1869, p. 55.
13. Le maître de la maison, homme jeune et robuste, offrit à Gratien du pain et du lait. Le philosophe marsouin ayant pris ce repas agreste :— Aimables habitants d'un pays aimable, je vous rends grâces, dit-il. Tout respire ici la joie, la concorde et la paix.
A. FRANCE, L'Île des pingouins, préf., 1908, pp. 9-10.
b) Péj. Trop près de l'état naturel, inculte, grossier :
14. Cette loi est le moyen le plus efficace que l'administration puisse employer pour surveiller et contenir, par le pouvoir un peu dur des maîtres, une jeunesse agreste et grossière, ...
L.-G.-A. DE BONALD, Essai analytique sur les lois naturelles de l'ordre social, 1800, p. 198.
15. LE CLERC, se dressant tout droit au milieu d'eux comme une chandelle noire. — Paysans, croquants! Rustres agrestes et grossiers! N'avez-vous point vergogne de vous réjouir ainsi comme des païens en cette sainte veille de Noël...
P. CLAUDEL, Jeanne d'Arc au bûcher, 1939, 8, p. 1216.
Rem. Ac. 1798 note que le mot ,,est plus d'usage au figuré``; rem. absente des éd. postérieures.
B.— Emploi subst. masc., ENTOMOL. Un agreste. ,,Nom d'un papillon.`` (LITTRÉ) :
16. Le petit agreste, en août, habite les clairières, les places à fourneaux et les sablières des bois montagneux.
CARTERON, Premières chasses, papillons et oiseaux, 1866, p. 61 (LITTRÉ).
Stylistique — Agreste/champêtre. Les 2 adj. ont en commun qu'ils évoquent la terre proche de l'homme qui y vit. ,,Champêtre emporte avec lui une idée de culture, qu'exclut le mot agreste.`` (BESCH. 1845). ,,Agreste marque l'état sauvage, la solitude d'un lieu, tandis que champêtre n'emporte pas la même idée.`` (Lar. 19e).
Prononc. — 1. Forme phon. :[]. Enq. ://. 2. Dér. et composés : agrestement, agrestie (arch.; cf. Ac. Compl. 1842 et GUÉRIN 1892).
Étymol. ET HIST. — 1. 1210 subst. « homme de la campagne, paysan » (Dolop., 10231 Bibl. Elz. ds GDF. : Esbahit furent li agreste Qui sont plus fol ke nule beste). — XVIe s. ds GDF.; 2. ca 1220 adj. « champêtre » (G. DE COINCI, Mir. ms. Soiss. f° 174d ds GDF. Compl. :les fous agrestes). Ac. 1694 note que le mot est de peu d'usage et Ac. 1718 précise que l'emploi fig. ne se rencontre guère que dans le style soutenu.
Empr. au lat. agrestis « des champs » (ACCIUS, Trag. 494 ds TLL s.v., 1417, 67 : in segetem agrestis cornutos).
STAT. — Fréq. abs. litt. :179.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — DUB. Pol. 1962, p. 86. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — GOUG. Mots t. 1 1962, pp. 60-61. — LAF. Suppl. 1878. — LAV. Diffic. 1846. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 66. — NYSTEN 1814-20. — PLAIS.-CAILL. 1958. — PRÉV. 1755.

agreste [agʀɛst] adj.
ÉTYM. V. 1220; n. m. « paysan », 1210; lat. agrestis, de ager « champ ».
Vieux, littéraire ou technique.
1 Qui a rapport aux champs, à la campagne. || Vie agreste. || Un site agreste. Champêtre, pastoral, rural.
1 Agreste n'est pas synonyme de champêtre. Agreste emporte avec lui l'idée de sauvage; champêtre, l'idée de la culture et des agréments qui l'accompagnent.
Littré, Dict., art. Agreste.
Myth. || Divinités agrestes.
2 Vx. Qui n'est pas cultivé, qui croît spontanément. || Plantes agrestes. || Fruits agrestes.
3 Vx ou littér. Qui a un caractère de rusticité sauvage, manque de civilité.Solitude agreste. || Mœurs, manières agrestes. Abrupt, grossier, inculte; rude, rustique, sauvage.
2 Tous les étrangers ne sont pas barbares, et tous nos compatriotes ne sont pas civilisés : de même toute campagne n'est pas agreste et toute ville n'est pas polie (…)
La Bruyère, les Caractères, XII, 22.
3 Voyez ces plages désertes, ces tristes contrées où l'homme n'a jamais résidé (…) ce sont des végétaux agrestes, des herbes dures, épineuses.
Buffon, in Lafaye, Suppl., Champêtre…, agreste.
4 Ce lieu est charmant, il est vrai, mais agreste et abandonné; je n'y vois pas de travail humain.
Rousseau, in Lafaye, Suppl., Champêtre…, agreste.
5 J'écoute, je marche vers le bruit, je me hâte, le sentier s'élargit un peu, j'aperçois enfin quelques haies, et bientôt après le Couvent; rien de plus agreste que cette solitude, aucune habitation ne l'avoisinait, la plus prochaine était à six lieues, et des bois immenses entouraient la maison de toutes parts.
Sade, Justine…, t. I, p. 137.
CONTR. (De 1.) Urbain. — (De 3.) Civilisé, cultivé, poli, policé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agreste — adjetivo 1. [Terreno, camino] que tiene mucha maleza o es muy irregular y es poco apto para caminar por él: No se puede meter el coche en ese camino tan agreste. Vive en una zona agreste de difícil acceso. 2. (ser / estar) Que no está cultivado o …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • agreste — AGRESTE. adject. des deux genr. Rustique, sauvage, champêtre. Fruit agreste. Site, lieu agreste. Il est plus d usage au figuré, Humeur agreste, moeurs agrestes …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • agreste — AGRESTE. adj. de tout genre. Rustique, sauvage, champestre. Fruit agreste. Il est de peu d usage. On dit figur. Moeurs agrestes, humeur agreste …   Dictionnaire de l'Académie française

  • agreste — /a grɛste/ (ant. agresto) agg. [dal lat. agrestis, der. di ager campo ]. 1. [dei campi, che vive nei campi] ▶◀ campagnolo, campestre, rurale, rustico, villereccio. 2. (fig.) [che è poco raffinato: temperamento a. ] ▶◀ grossolano, rozzo, rustico.… …   Enciclopedia Italiana

  • agreste — adj. 2 g. 1. Do campo; rústico e rude. 2. Desagradável. 3. Bravio, inculto. 4. Que não se adapta à domesticidade. 5. Áspero. • s. m. 6. Camponês …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • agreste — (Del lat. agrestis). 1. adj. Campesino o perteneciente al campo. 2. Áspero, inculto o lleno de maleza. 3. Rudo, tosco, grosero, falto de urbanidad …   Diccionario de la lengua española

  • agreste — (a grè st ) adj. 1°   Qui a un caractère de rusticité sauvage. •   Tous les étrangers ne sont pas barbares, et tous nos compatriotes ne sont pas civilisés : de même que toute campagne n est pas agreste, et toute ville n est pas polie, LA BRUY. 12 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Agreste — Pour les articles homonymes, voir Agreste (homonymie). Agreste …   Wikipédia en Français

  • Agreste — In Brazil, the agreste is a narrow zone in the states of Paraíba, Pernambuco, Alagoas, Sergipe and Bahia between the coastal zona da mata (forest zone) and the semiarid sertão. The agreste actually fades out before Rio Grande Do Norte is reached… …   Wikipedia

  • Agreste — Zona de Agreste en Paraíba. El Agreste es una área fitogeográfica de la Región Nordeste de Brasil de transición entre la zona de mata y el sertón, que se extiende por una vasta área en los estados brasileños de Bahia, Pernambuco, Paraíba y Rio… …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.